reconversion professionnel sophrologue paris

Reconversion Professionnelle : ecouter son coeur et non ses peurs

Écoutez votre cœur et non vos peurs. Voilà le conseil que je souhaite vous donnez à travers mon article.

J’ai attendu longtemps avant de me lancer dans l’entreprenariat alors que c’était là, en moi, au plus profond de moi. Je crois que je l’ai toujours su mais au lieu de suivre ce que me disais mon cœur, j’ai écouté mes peurs et celles des autres. J’avais besoin que l’on soit fier de moi. De me sentir acceptée. De me sentir assez. D’être à la hauteur. Mais aujourd’hui je me demande : à la hauteur de qui ? De quoi ?

J’ai toujours voulu avoir l’image de la fille modèle. Première de classe. Je ne faisais pas de vague, pas d’histoire. J’avais besoin d’être acceptée et de me sentir aimée par les autres. Je suivais le chemin tracé pour moi. Et puis ma fille est arrivée juste après mes années Lycée. Avoir un enfant à 17 ans, cela ne collait plus du tout au schéma classique de la société. Je ne rentrais plus dans le modèle unique de réussite. Je me sentais à part, pas normale. Comme si la vie m’écartait du chemin et me laissait sur le bas côté sans savoir pourquoi. J’étais complétement perdue. Je ne savais plus qui j’étais et où je souhaitais aller.

Alors, pour regagner de la valeur auprès des autres, j’ai décidé de suivre le troupeau et de cocher les autres cases pré-remplies par la société : faire de grandes études, signer un CDI, avoir une bonne situation, une belle voiture, construire une famille, se marier, investir dans l’immobilier, etc.

J’avais l’impression qu’en cochant toutes ces cases je me sentirais acceptée et aimée par les autres. J’ai tout fait pour rentrer dans des moules absolument pas faits pour moi. Master en Commerce International, CDI dans un groupe prestigieux, jeune cadre dynamique à 25 ans dans le monde de la Finance. Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi peu vivante. Je subissais cette vie en attendant que quelqu’un ou quelque chose me sorte de là. Je vivais pour les autres. J’essayais tant bien que mal d’être celle qu’on voulait que je sois sans même savoir qui je voulais être vraiment.

J’avais l’impression d’être coincée. Coincée dans une vie qui ne me convenait pas. Je n’étais pas à ma place. J’avais l’impression d’être un poisson sans défense dans un bassin de requins. Je savais au fond de moi que j’étais faite pour autre chose. Mais Quoi ?

Ne sachant pas ce que je pouvais faire d’autre, je décidais d’attendre. Je regardais passer les jours. Et plus les jours passaient plus je me perdais. Plus je m’effaçais. Métro, Boulot, Dodo. Je subissais cette vie. Je ne voyais quasiment plus ma fille. Je rentrais épuisée, en colère, démunie. Mon lit était mon refuge. Quand je dormais je pouvais rêver. Rêver d’une autre vie.

Et puis un soir au détour d’une conversation, une copine m’a donné le contact de sa sophrologue.

Et sans le savoir elle m’offrait le billet vers ma nouvelle vie. Dès la première séance, j’ai compris qu’il fallait que j’arrête de vivre pour les autres. Qu’il fallait que j’arrête de subir. Il ne tenait qu’à moi de passer à l’action pour dessiner ma vie rêvée. Je ne savais pas où je voulais aller car je ne prenais pas le temps pour y penser réellement et que je laissais mes peurs décider pour moi. À chaque séance, j’avançais un peu plus. Un pas après l’autre. J’ai pris le temps de respirer. De me poser et de m’écouter.

Il a suffit de 8 séances pour révéler chez moi cette évidence. C’est ça que je devais faire. Aider les gens, les accompagner et leur permettre de se révéler. La sophrologie m’a aidé à arrêter de vivre à travers mes peurs et à suivre mon cœur. Grâce à cette méthode j’ai compris que je devais me choisir MOI. J’ai décidé d’arrêter d’écouter le jugement des autres. D’arrêter de donner de l’importance à leur mépris. J’ai donc quitté mon CDI pour me lancer dans l’entreprenariat. En faisant cela, j’ai crée un moule pour MOI, adapté à MES besoins et à MES envies. Je coche MES cases. Pour beaucoup cela n’a aucun sens mais pour MOI c’est la décision la plus sensée de toute ma vie.

Début 2020, du haut de mes 26 ans je me suis lancée dans une formation pour être Sophrologue. Depuis ce jour, je sais que je suis à ma place. Je sais au plus profond de moi que c’est là que je dois être. Je ne regrette aucune décision du passé car j’ai traversé tout cela pour en arriver là où je suis aujourd’hui. Je me remercie chaque jour d’avoir pris cette décision. Je crée ma route, mon chemin. Je vis pour moi et comme je l’entends. Je reste fidèle à mes envies et à mes élans de cœur.

Non ce n’est pas tous les jours facile. Une reconversion professionnelle c’est un challenge, un défi, c’est un vrai changement de vie. Mais si vous le voulez vraiment alors tout est possible. C’est à VOUS de choisir ce qui est bon pour VOUS. Ne laissez personne vous dire ce que vous devez ou ne devez pas faire. C’est à vous de créer votre moule. De choisir les cases que vous voulez cocher pour votre vie. Choisissez votre définition de la réussite et courez après vos rêves pour les réaliser. Ne vous censurez pas OSEZ.

Il n’existe pas de comité de la légitimité qui va se réunir pour décider si vous êtes capable. Vous êtes la seule personne à décider ce que vous pouvez faire ou non. Nous avons tous une histoire bien différente, tous une personnalité à part et c’est cela qui fait notre force. Il ne faut pas en avoir peur ou honte. Assumons qui nous sommes. Rien n’arrive par hasard. Je remercie la vie chaque jour de m’avoir apporté ma fille. Léna est le plus beau cadeau que la vie ait pu me faire. Et je sais que grâce à elle, grâce à notre histoire, je vais pouvoir aider d’autres femmes. Et il n’y a rien de plus beau.

Si vous avez envie de changer et de prendre le temps de créer votre vie rêvée alors contactez moi, je serai plus que ravie de vous accompagner dans tous vos projets.

Partagez ce post

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on email
Share on print

Retrouvez plus d'articles